Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience.

Jacob de Haan: Dakota: Brass Band

Partitions et parties | Partitions

COMPOSITEUR: Jacob de Haan
TYPE DE PRODUIT: Partitions et parties
ÉDITEUR: De Haske Publications
DEFINITIVE DURATION: 00:08:10
Les Indiens Dakota (Sioux) des États américains du Dakota du Nord et du Dakota du Sud sont au centre de cette fresque musicale, dans laquelle Jacob de Haan dépeint certains aspects de leur culture et de leur histoire. Dans plusieurs mouvements de cette œuvre, le compositeur a intégré une mélodie
79,43 €
TTC
Stock bas
Habituellement expédié sous 24 heures
Ce produit ne peut être commandé en ce moment.
Not available in your region.
Détails
Compositeur Jacob de Haan
Description Instrument Group Brass Band
Instrumentation Brass Band
Instrumentation Brass Band
Type de produit Partitions et parties
Description Product Type Conducteur + Parties
Collection Performance Series
Niveau de difficulté 2,5
Grade of Difficulty Band Grade 2,5
Éditeur De Haske Publications
Genre Pièce de concert
Année de publication 2002
Definitive Duration 00:08:10
ISMN 9790035010525
Edition Number DHP 1023116-030
DHP 1023116-030
Description
Les Indiens Dakota (Sioux) des États américains du Dakota du Nord et du Dakota du Sud sont au centre de cette fresque musicale, dans laquelle Jacob de Haan dépeint certains aspects de leur culture et de leur histoire. Dans plusieurs mouvements de cette œuvre, le compositeur a intégré une mélodie indienne ancienne provenant du Dakota du Sud.1. Le Grand Esprit : la culture des Indiens Dakota était liée la terre et au monde des esprits. Dans leurs croyances, le Grand Esprit avait créé la terre en jetant une balle noire dans l’eau, puis il prit une deuxième balle et créa les êtres vivants. 2. La chasse au bison : courir bride abattue vers un bisonvigoureux nécessitait beaucoup d’adresse et de courage. Pourtant, les hommes attendaient impatiemment l’occasion de pouvoir faire leurs preuves la chasse.3. Fumer le calumet: le calumet était le symbole de la paix. On l’utilisait pour sceller une entente entre les hommes et les nations. Fumer le calumet était un gage de bonne volonté. Et lorsqu’un homme-médecine fumait le calumet, il communiait avec le Grand Esprit. 4. The Ghost Dance (“La Danse des Esprits”) Pour faire renaître l’espoir, les Indiens exécutaient une danse religieuse accompagnée d’incantations et des chants rituels. En 1890 Wounded Knee, l’armée fédérale a ouvert le feu sur tous ceux qui célébraient la Ghost Dance. 5. Les pèlerins de Wounded Knee : la tragédie de Wounded Knee est un moment douloureux dans l’histoire des nations indiennes. Ils sont encore nombreux faire un pèlerinage sur cette colline sacrée, balayée par le vent, où tant d’innocents ont été massacrés.
    Chargement en cours
    Chargement en cours