Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience.

Jan Van der Roost: Adagio for Brass: Brass Band

Conducteur | Partitions

COMPOSITEUR: Jan Van der Roost
TYPE DE PRODUIT: Conducteur
DESCRIPTION PRODUCT TYPE: Conducteur
ÉDITEUR: De Haske Publications
DEFINITIVE DURATION: 00:06:00
Adagio for Winds est une œuvre de commande pour la Fanfare Royale Ridder Jans Zonen de Dadizele en Belgique. Elle a été composée en mémoire de Walther Bekaert (1933-2002) et dédiée An Bekaert. Jan Van der Roost en a réalisé cette sublime orchestration pour Brass Band publiée sous le titre : Adagio
13,07 €
TTC
Sur commande Stock bas En stock
Habituellement expédié sous 24 heures
Ce produit ne peut être commandé en ce moment.
Not available in your region.
Détails
Compositeur Jan Van der Roost
Description Instrument Group Brass Band
Instrumentation Brass Band
Instrumentation Brass Band
Type de produit Conducteur
Description Product Type Conducteur
Collection Concert and Contest Collection Brass Band en Fanfare
Niveau de difficulté 3
Grade of Difficulty Band Grade 3
Éditeur De Haske Publications
Genre Musique pour célébration
Année de publication 2006
Definitive Duration 00:06:00
Nombre de Pages 12
ISMN 9790035011577
Edition Number DHP 1064073
DHP 1064073-130
Description
Adagio for Winds est une œuvre de commande pour la Fanfare Royale Ridder Jans Zonen de Dadizele en Belgique. Elle a été composée en mémoire de Walther Bekaert (1933-2002) et dédiée An Bekaert. Jan Van der Roost en a réalisé cette sublime orchestration pour Brass Band publiée sous le titre : Adagio for Brass.Le discours musical est serein et profond l’instar du célèbre Canterbury Chorale - une œuvre antérieure de Jan Van der Roost - sans jamais tomber dans un mélodrame exagéré. La structure mélodique est fluide, ample et d’une grande puissance expressive. Aucune nuance de tristesse, de rancœur ou de révolte sourde n’est perceptible. Lamusique est porteuse d’espoir mais aussi d’une certaine résignation d’où l’utilisation d’un environnement presqu’exclusivement centré sur la tierce Majeure. Une interprétation en hommage un être cher disparu accentue le souvenir des belles choses. Une interprétation dans un contexte neutre permet de souligner la mélodie lyrique, les harmonies chatoyantes et la richesse de l’orchestration. Les musiciens et le public ont ainsi la possibilité de laisser s’épanouir leur imagination dans une atmosphère contemplative. L’accord final élargi symbolise d’une certaine manière la finitude et l’infinitude de la vie. La mort marque la fin de l’existence d’un être mais ne détruit ni les liens d’amour, ni la vie en général.
    Chargement en cours
    Chargement en cours