Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience.

Johann Sebastian Bach: A Festive Tribute: Arr. (Philip Sparke): Orchestre d'Harmonie

Partitions et parties | Partitions

COMPOSITEUR: Johann Sebastian Bach
TYPE DE PRODUIT: Partitions et parties
DESCRIPTION PRODUCT TYPE: Conducteur + Parties
ÉDITEUR: Anglo Music Press
DEFINITIVE DURATION: 00:03:00
A Festive Tribute (“Hommage festif”) est le titre de cet arrangement du superbe chœur extrait de la cantate profane BWV 207 écrite par Bach en 1726, mais qui connaîtra un franc succès dans sa deuxième mouture intégrée dans la Cantate BWV 207a Auf, schmetternde Töne der muntern Trompeten
88,78 €
TTC
Sur commande Stock bas En stock
Habituellement expédié sous 24 heures
Ce produit ne peut être commandé en ce moment.
Not available in your region.
Détails
Compositeur Johann Sebastian Bach
Arranger Philip Sparke
Description Instrument Group Orchestre d'Harmonie
Instrumentation Orchestre d'Harmonie
Instrumentation Orchestre d'Harmonie
Type de produit Partitions et parties
Description Product Type Conducteur + Parties
European Parts Included Yes
Collection Anglo Music Midway Series
Niveau de difficulté 3
Grade of Difficulty Band Grade 3
Éditeur Anglo Music Press
Genre Classique
Année de publication 2007
Definitive Duration 00:03:00
ISMN 9790570292394
Edition Number AMP 239
AMP 239-010
Description
A Festive Tribute (“Hommage festif”) est le titre de cet arrangement du superbe chœur extrait de la cantate profane BWV 207 écrite par Bach en 1726, mais qui connaîtra un franc succès dans sa deuxième mouture intégrée dans la Cantate BWV 207a Auf, schmetternde Töne der muntern Trompeten(“Résonnez, éclatantes trompettes !”).Comme son habitude, Bach puise dans des œuvres antérieures. Ainsi, l’exception des récitatifs, la Cantate BWV 207a reprend le tissu musical de la Cantate BWV 207, elle-même fortement inspirée des oncertos brandebourgeois La Cantate BWV 207a est une œuvre datée de 1735 et dédiée Auguste III,roi de Pologne et prince électeur de Saxe. Jean-Sébastien Bach a composé plusieurs œuvres pour le nouveau souverain, en appui sa candidature au poste de compositeur de la Cour, titre honorifique qu’Auguste III lui accordera finalement en 1736.Si le texte de la cantate est un rien obséquieux, la musique est festive et exploite les couleurs luxuriantes de l'orchestration. Bach joue des possibilités du grand orchestre avec trompettes, hautbois d’amour et fl tes. Le chœur final August, lebe, lebe König ! (“Vive Auguste ! Vive le roi !”) nous révèle un Bach hautement cérémoniel.
Pièces jointes
    Chargement en cours
    Chargement en cours