Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience.

Philip Sparke: Beethoven's Greeting: Orchestre d'Harmonie

Partitions et parties | Partitions

COMPOSITEUR: Philip Sparke
TYPE DE PRODUIT: Partitions et parties
DESCRIPTION PRODUCT TYPE: Conducteur + Parties
ÉDITEUR: Anglo Music Press
DEFINITIVE DURATION: 00:07:00
L’année 2008 marque le 400e anniversaire de la fondation de la ville de Québec (1608-2008) au Canada. Pour célébrer cet événement, la Musique des Voltigeurs de Québec, une unité d’infanterie de la force terrestre des Forces canadiennes, a fait appel au compositeur Philip Sparke pour l’écriture de
144,85 €
TTC
Sur commande Stock bas En stock
Habituellement expédié sous 24 heures
Ce produit ne peut être commandé en ce moment.
Not available in your region.
Détails
Compositeur Philip Sparke
Description Instrument Group Orchestre d'Harmonie
Instrumentation Orchestre d'Harmonie
Instrumentation Orchestre d'Harmonie
Type de produit Partitions et parties
Description Product Type Conducteur + Parties
European Parts Included Yes
Collection Anglo Music Midway Series
Niveau de difficulté 4
Grade of Difficulty Band Grade 4
Éditeur Anglo Music Press
Genre Pièce de concert
Année de publication 2008
Definitive Duration 00:07:00
ISMN 9790570292431
Edition Number AMP 243
AMP 243-010
Description
L’année 2008 marque le 400e anniversaire de la fondation de la ville de Québec (1608-2008) au Canada. Pour célébrer cet événement, la Musique des Voltigeurs de Québec, une unité d’infanterie de la force terrestre des Forces canadiennes, a fait appel au compositeur Philip Sparke pour l’écriture de deux œuvres de concert (disponibles sur un compact disc édité spécialement pour cette occasion). Philip Sparke a composé Sounds of the Saint Lawrence (Échos du Saint-Laurent), une suite de chants traditionnels québécois, et cette fantaisie libre sur le canon Freu’ dich des Lebens de Ludwig van Beethoven. L’histoire de ce canon est absolument fascinante. En1822, Théodore Frédéric Molt, un professeur, auteur, pianiste et organiste allemand - ancien soldat dans l'armée napoléonienne ayant combattu Waterloo - arrive Québec. En 1825, il retourne en Europe afin de parfaire sa formation. Au cours de son séjour, il rend visite Beethoven. Quelques jours plus tard, il fait parvenir une lettre au compositeur sourd en incluant une feuille blanche sur laquelle il lui demande d'écrire « du fond de son grand cœur » un souvenir « qui restera pour moi, une distance qu'il me faudra presque 3000 heures pour parcourir, un document éternellement précieux. »Beethoven accepte et, le 16 décembre 1825 (jour de ses cinquante-cinq ans), il présente Théodore Molt le canon Freu’ dich des Lebens Le manuscrit est actuellement conservé dans une collection canadienne.Beethoven’s Greeting (“La signature de Beethoven”) débute avec une introduction lente basée sur le canon. S’ensuit un Vivo qui sera repris ultérieurement sous la forme d’un déchant la mélodie du canon. Le thème du canon est chanté par le chœur quatre voix (SATB) optionnel (AMP 243-050), mais la mélodie est également présente dans l’orchestration.
Pièces jointes
    Chargement en cours
    Chargement en cours